FOOD DEFENSE

Maîtrise des risques d’actes malveillants dans le secteur alimentaire

IMPORTANT : Le chapitre Food Défense fait désormais partie des exigences des normes IFS et BRC.

  • 1
    Etapes préalables à l’analyse FOOD DEFENSE

    • Détermination du contexte et engagement de la Direction
    • Constitution d’une équipe chargée de la sûreté
    • Réalisation d’un diagnostic sûreté
    • Détermination des mesures de prévention préalables (MPP)

  • 2
    Etapes de l’analyse FOOD DEFENSE

    • Evaluation des menaces, de la vulnérabilité :
    - Identification des menaces possibles
    - Identification des zones sensibles (cibles)
    - Evaluation de la vulnérabilité
    • Identification des mesures spécifiques et/ou supplémentaires de maîtrise
    • Gestion d’un acte malveillant (gestion de crise et retrait/rappel)
    • Suivi, mise à jour et amélioration du plan FOOD DEFENSE

Une entreprise du secteur agroalimentaire peut volontairement mettre en oeuvre des plans d’actions FOOD DÉFENSE et une politique de sécurité afin d’identifier les risques potentiels de malveillance tout au long de la chaine alimentaire et chaine d’approvisionnement afin de garantir des produits alimentaires sûrs, la satisfaction client et d’éviter des risques financiers.

Si les bonnes pratiques d’hygiène et le Haccp traitent de la maitrise des risques accidentels, le FOOD DEFENSE traitera de la maitrise des risques intentionnels, c’est la différence entre la sécurité sanitaire et la sureté sanitaire.

Basé sur une approche qualité, d’analyse des dangers et d’amélioration continue, le système FOOD DEFENSE peut être intégré dans le système qualité ISO ou de certification IFS ou BRC afin de garantir une parfaite sécurité sanitaire des produits.

Les principales exigences du référentiel sont :

L’évaluation de la protection de l’environnement contre les risques internes et externes

 Inventaire des exigences des clients relatives à la Food Défense.

  • Identification de la vulnérabilité des zones à risques.
  • Évaluation de l’efficacité du dispositif de Food Défense.

La sécurité sur le site

 Protection des zones définies comme critiques et contrôle des zones d’accè

  • Mise en place de pilotes de processus afin d’empêcher et/ou d’identifier tout acte de malveillance.

Sécurité du personnel et des visiteurs

 Mise en place d’une procédure d’accès applicable aux opérationnels (intérimaires, prestataires, visiteurs, employés, transporteurs

  • Sensibilisation du personnel aux risques de malveillance.

Nos prestations :

Mise en place du système food défense (durée variable selon le périmètre de l’intervention).

  • Création de l’équipe de gestion de projet food défense : Responsable qualité, pilote de processus, membres permanents, parties intéressées.
  • Détermination des mesures de prévention préalables : clé d’une analyse des risques et d’une maîtrise efficace de la Food Defense.
  •  Analyse des risques et vulnérabilités des zones sensibles : (audits des quais, locaux techniques, zones de production…), évaluation de la criticité et formalisation d’un diagramme d’actions préventives et actions correctives correspondant aux risques identifiés par domaine de prévention opérationnel et organisationnel (analyse des risques et méthode Amdec).
  • Mise en place d’une procédure de gestion d’un acte malveillant (gestion de crise et retrait rappel)
  • Création d’une référentiel interne et fiche processus afin de sensibiliser tous les acteurs internes et externes de votre établissement agro à tous les risques (responsable qualité sécurité, management intégré, pilotes processus, opérationnels, prestataires, chauffeurs…) afin de garantir la qualité des denrées alimentaires.
  • Création d’un livret de synthèse sur les objectifs du food défense, les règles à respecter et la qualité sanitaire des produits conformément au référentiel.
  • Animation d’une formation food défense par un consultant qualité à destination du management de la qualité et des opérationnels.

Préalablement à la mise en œuvre d’une démarche FOOD DEFENSE, nous pouvons vous proposer une formation de sensibilisation

  • Le contexte (approche des risques et approche processus), engagement de la Direction à mettre en œuvre un système FOOD DEFENSE.
  • Les mesures de prévention des risques (MPP).
  • L’évaluation des menaces de la fraude alimentaire et des vulnérabilités.
  • La gestion d’un acte malveillant et des non-conformités.
  • Le suivi, la mise à jour et l’amélioration du Plan Food Defense de l’entreprise (audit interne et externe, tests d’intrusion, système d’information, visite des parties intéressées (services vétérinaires, DGCCRF)